Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

La nouvelle aventure de Jean-Louis Etienne

13 Juin 2016

L’explorateur Jean-Louis Etienne s’apprête à parcourir l’océan austral Antarctique avec son PolarPod, un navire océanographique révolutionnaire, aussi technologique qu’écologique.

Le 8 Juin dernier, l’ONU célébrait la journée mondiale des océans en rappelant que la santé de la planète dépendait de celle des espaces marins. Pour autant, nous connaissons mal les richesses dont ils regorgent et l’impact de l’homme sur leur état.
C’est tout l’objet de la mission de Jean-Louis Etienne qui rejoindra fin 2016  le circumpolaire antarctique, le courant le plus puissant de la planète. Immense refuge pour de nombreux oiseaux et mammifères de la planète, cet océan absorbe également une quantité importante du CO2 et protège l’Antarctique des courants chauds.
Son climat rude et hostile y rend les expéditions marines coûteuses et dangereuses. Il a donc fallu construire un vaisseau sur-mesure pour le parcourir.

LochNess 2.0
Dessiné en 2012, ce mastodonte de 100 mètres de haut et de 720 tonnes est inspiré du FLIP, un navire américain sillonnant les mers depuis plus de 60 ans. Tout comme ce dernier, il se dresse à la verticale sur les flots, prenant des airs de LochNess 2.0.
Culminant à 19 mètres au dessus de la surface de la mer, la nacelle accueille les 7 membres de l’équipage.

Lire aussi: Méditerranée, attention mer menacée!

Zéro émission
Grâce à 4 éoliennes reliées à une batterie au lithium, le PolarPod fonctionne en autonomie complète pendant 6 mois. Particulièrement stable et silencieux, il a été conçu pour effectuer des mesures, observer la flore et la faune et réaliser des enregistrements acoustiques dans le plus strict respect de l’environnement.
Toutes les données issues de ces recherches seront analysées par les océanographes, climatologues et autres chercheurs restés sur le continent. Tout un volet pédagogique est également prévu pour faire vivre à chacun les aventures de PolarPod.

Une chose est sûre, affronter les « cinquantièmes hurlants » ne sera pas de tout repos !

 

Ajoutez votre commentaire

*