Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
L’Allemagne veut devenir le leader de l’hydrogène
Société

L’Allemagne veut devenir le leader de l’hydrogène

17 Juin 2020

Dans le cadre d’un programme très ambitieux post-covid19, l’Allemagne a adopté sa stratégie nationale sur l’hydrogène, qui vise à décarboner son industrie automobile. La Commission européenne prévoit également de publier un plan hydrogène ce mois-ci.

Après avoir sonné le glas du nucléaire et du charbon, l’Allemagne veut accélérer sa transition énergétique dans les énergies renouvelables et mise sur l’hydrogène. Berlin a décidé d’investir 9 des 130 milliards d’euros du plan de relance dans le développement de cette technologie, ont annoncé les ministres de l’économie, de la recherche et des transports, mercredi 10 juin. Avec « ce bond en avant », l’Allemagne veut devenir le leader mondial des technologies de l’hydrogène, a déclaré, Peter Altmaeir, le ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie.

Décarboner l’automobile

L’Allemagne, qui souhaite décarboner son industrie automobile et concilier ses impératifs climatiques, revendique une avance technologique. En effet, les Allemands ont mené ces dernières années une série de projets sur le sujet. Par opposition à l’hydrogène gris qui émet beaucoup de CO2, Berlin ambitionne donc de produire un hydrogène « vert » en utilisant une source d’énergie renouvelable, électrique, éolienne, ou solaire. D’ici 2030, le plan vise à disposer de générateurs d’une capacité totale allant jusqu’à 5 GW, ce qui correspond à une production d’hydrogène d’environ 14 TWh. D’ici 2040, la capacité devrait être portée à 10 GW.

Une fabrication énergivore

Mais la fabrication de l’hydrogène reste encore beaucoup trop énergivore. L’électrolyse entraîne une déperdition d’énergie de 30%. Pour Felix Heilman, chercheur à l’E3G, un groupe de réflexion indépendant, le plan a de bonnes bases mais contient quelques lacunes. « Si l’hydrogène doit être une option pour le chauffage décentralisé à l’avenir, un réseau de gaz capable de transporter l’hydrogène vers un grand nombre de ménages sera nécessaire, nécessitant des investissements importants », souligne-t-il. L’intégration de ce système énergétique nécessite une réflexion à l’échelle européenne. La Commission prévoit, d’ailleurs, de publier un plan hydrogène de l’UE le 24 juin prochain.

Ajoutez votre commentaire

*