Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
L’appli Yuka a poussé Intermarché à modifier 900 produits
Société - Tech

L’appli Yuka a poussé Intermarché à modifier 900 produits

23 Sep 2019

L’enseigne a annoncé vouloir modifier la composition de 900 produits de sa marque, afin d’obtenir une meilleure note sur l’application d’information nutritionnelle, de plus en plus plébiscitée des consommateurs.

Il existe des tonnes d’application pour mieux consommer. Parmi elles, Yuka, déjà adoptée par 11 millions de Français, permet de scanner les produits en magasin afin d’en connaître la composition. Elle informe sur les additifs nocifs et décerne une note sur 100 à chaque produit. Et, si celui que vous avez scanné n’atteint pas un minimum de 50, l’appli vous propose une alternative. Un système auquel les utilisateurs font confiance, puisque selon Yuka, 92 % d’entre eux reposent les produits mal notés.

Faire bouger les lignes industrielles

Outre aider les consommateurs à se repérer dans les étiquettes à l’écriture minuscule, Yuka ambitionne aussi d’avoir un impact sur la qualité de la production industrielle. Et c’est chose faite depuis cette semaine : l’enseigne Intermarché a annoncé vouloir retirer 142 additifs potentiellement nocifs de leurs produits. « Deux tiers des Français qui utilisent Yuka ont depuis douze mois décidé d’abandonner une marque ou un produit » explique Thierry Cotillard, le président d’Intermarché, qui considère l’engouement pour les applications de consommateur une “tendance de fond”.

Après avoir scanné ses produits, l’enseigne en a identifié 900 à améliorer. Le groupe se donne 18 mois pour atteindre cet objectif, n’excluant pas une hausse des prix. Il parie en effet sur le fait que les consommateurs accordent de plus en plus d’importance à la qualité, plutôt que la quantité. La preuve qu’une simple application pour smartphone peut redonner le pouvoir de décision au consommateur !

Ajoutez votre commentaire

*