Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Le chanvre s’empare de nos cosmétiques
Innovation - Société

Le chanvre s’empare de nos cosmétiques

29 Nov 2017

À Nantes, la startup Ho Karan mise sur l’huile de chanvre pour une gamme de crèmes dermatologiques. Elle est l’une des premières entreprises françaises à s’emparer de ce marché florissant.

Loin de promouvoir l’usage récréatif du cannabis, Laure Bouguen, fondatrice de Ho Karan (« je vous aime » en Breton), s’appuie sur ses vertus thérapeutiques déjà démontrées, notamment Outre-Atlantique. L’argument ? La richesse en oméga 3 et 6 de l’huile de cannabis sativa (plus concentrée que l’huile d’argan ou de coco) permet d’offrir une solution innovante aux personnes dont la peau subit stress et pollution – notamment en milieux urbains.

Blocage législatif

Les consommateurs sont convaincus : leur campagne de financement participatif a dépassé les 30 000 euros escomptés. La difficulté réside dans l’exploitation du chanvre : en France, elle est légale tant qu’il contient moins de 0,2 % de THC, le cannabinoïde responsable des effets psychotropes. Mais elle reste très contrôlée :
– seules 20 espèces sont autorisées,
– les agriculteurs ne peuvent pas replanter leur production, afin de maintenir une basse teneur en THC.

Pionniers

« Nous souhaiterions plus de flexibilité pour pouvoir travailler avec des semences à toujours très faible taux de THC mais avec un taux de cannabidiol (CBD) plus important. Ce cannabinoïde qui ne procure aucun effet psychotrope est reconnu pour ses vertus apaisantes, anti-oxydantes et anti‑séborrhéiques, » précise Laure Bouguen à 1001 startups. Afin de lever les verrous, l’équipe s’est accompagnée de chercheurs et d’avocats pour aller plus loin dans la recherche et l’évangélisation des bienfaits des cannabinoïdes.

Avec le boom des produits naturels, la gamme de crèmes végan d’Ho Karan pourrait bien faire figure de leader sur un marché encore peu développé en France.

Ajoutez votre commentaire

*