Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Le solaire prend l’eau… mais ne boit pas la tasse !

24 Fév 2017

Romande Energie test un projet de parc solaire flottant
Désormais partie prenante des politiques énergétiques des Etats, les énergies renouvelables et leurs technologies ne cessent d’évoluer et d’innover. Après les toits et les plaines, les lacs de montagne pourraient bientôt accueillir des parcs solaires flottants.

Si la Suisse sait pleinement tirer profit de son potentiel hydraulique, elle peine encore à inclure les autres énergies renouvelables dans son mix énergétique. Pourtant, le pays s’est fixé d’ambitieux objectifs pour 2050 (réduire sa dépendance énergétique externe et sa production d’énergie issue du nucléaire) qu’il ne pourra atteindre qu’en développant ces sources alternatives. Parmi les solutions envisagées, l’installation d’un parc solaire flottant sur un lac de montagne, fait figure d’innovation. Initiée par la compagnie Romande Energie, l’idée a du potentiel !

2017 : année test

Une première phase de test débutera le 3 mars prochain sur le lac du barrage des Toules dans la commune de Bourg-Saint-Pierre. « Dans un premier temps, une structure composée de 2 240 m2 de panneaux solaires est prévue » explique l’entreprise dans un communiqué de presse. L’ensemble sera maintenu à la surface grâce à un tapis de 36 flotteurs arrimés aux rives du lac, quelque soit le niveau des eaux.

Lire aussi: Au Brésil, le solaire se met à flot! 

Plus productif, plus rentable !

Etudié depuis 2013 par l’entreprise suisse, ce procédé s’avèrerait 50% plus productif qu’une installation identique en plaine grâce à une plus grande réflexion du soleil sur la neige. L’installation test qui sera déployée la semaine prochaine, devrait ainsi produire 750 000 kWh par an, soit la consommation de 208 ménages. Si les résultats s’avèrent aussi élevés que Romande Energie l’espère, l’entreprise déploiera l’ensemble de son parc flottant en 2018 pour une mise en marche effective complète en 2019.En occupant 35% de la surface du lac, ce parc pourrait fournir l’électricité nécessaire à 6400 foyers suisses par an !

Une bonne idée à condition que la neige ne disparaisse pas complètement sous l’effet du réchauffement climatique !

 

Ajoutez votre commentaire

*