Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Le TOP 10 des innovateurs français selon le MIT

15 Avr 2016

?????????????Le MIT Technology Review a dévoilé le 13 avril son palmarès des 10 meilleurs innovateurs français de moins de 35 ans.

Pour la 4e année consécutive, la prestigieuse université américaine a donc récompensé les 10 jeunes innovateurs français de l’année parmi plus de 200 candidatures. Deux de ces lauréats ont reçu la distinction particulière d’ « Innovateur de l’année 2016 » et d’ « Innovateur social 2016 ». Présentation.

Innovateur de l’année 2016

000028620_imageArticlePrincipaleLarge

C’est donc Timothée Boitouzet architecte et créateur de Woodoo qui succède à Xavier Duportet d’Eligo Bioscience. Cet architecte de 28 ans, diplômé d’Harvard, a élaboré cette innovation en partenariat avec le département de biologie moléculaire et de chimie organique d’Harvard, le MediaLab du MIT ou encore avec le Cnam-ENSAM. Partant du constat que le bois est composé essnetillement d’air 60 à 90% selon les essences, Thimothée Boitouzet a eu l’idée de remplir cet air avec des monomères, amorçant une métamorphose physique, structurelle et optique du matériau. On obtient ainsi :
– un bois translucide,
– imputrescible,
– 3 fois plus rigide puisque plus dense,
– avec une empreinte carbone 2 fois inférieure au béton et 130 fois à l’acier.
Autre atout : ce procédé permet de valoriser des bois de mauvaise constitution en bois à haute valeur ajoutée.
De quoi accélérer l’utilisation du bois dans les grandes construction et profiter ainsi de l’énorme potentiel bois de la France (1er d’Europe) largement sous exploité aujourd’hui.

Innovateur social 2016

Clémentine Chambon, est la co-fondatrice d’Oorja, une ONG qui a pour ambition de faciliter l’accès à l’énergie en Inde, ou plusieurs centaines de millions de personnes n’ont toujours pas d’électricité. Pour y remédier, Oorja construit des mini centrales énergétiques fonctionnant alimentées par des panneaux solaires et de la biomasse. Gérées par des micro-entrepreneurs locaux et des groupes de femmes, ces centrales peuvent répondre à la consommation de 20 à 30 entreprises et jusqu’à 150 foyers.

Les autres Lauréats

Jeremy Stoss – Afrimarket
une plateforme qui permet un transfert “cash to goods” vers l’Afrique. Elle permet ainsi : de régler directement, depuis chez soi, des dépenses alimentaires, de santé ou encore de scolarité de proches en Afrique.

Stanislas Niox-Chateau – Doctolib:  
Permet aux patients, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de prendre rendez-vous sur Internet, avec un médecin généraliste ou spécialiste.

Franz Bozsak – Instent
Projet de télésurveillance des artères pour guérir les maladies cardiaques.

Sandra Rey – Glowee 
Système de bio-éclairage, sans consommation d’électricité ni émission de pollution lumineuse, grâce à la bioluminescence.

Matthieu Claybrough – Donecle
Drones autonomes pour inspecter de façon ultra-rapide les impacts de foudre sur les avions.

Laurent Boitard – Millidrop
Conçoit et développe des automates de cultures cellulaires basés sur la technologie millifluidique pour la recherche et le diagnostic bactériologique.

Majorlaine Grondin – Jam
Programme d’intelligence artificielle supervisée par des humains, spécialement dédiée aux étudiants pour les aider dans leurs démarches quodiennes (recherche d’appartement, de travail, sorties…)

Vincent Bryant – Deepki
Solution SaaS qui permet de collecter les informations existantes à propos de différents bâtiments ou parcs de bâtiments afin de définir les économies d’énergie les plus rentables à réaliser.

Ajoutez votre commentaire

*