Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Lego commercialise ses premières briques durables
Innovation

Lego commercialise ses premières briques durables

02 Mar 2018

Le fabricant de jouets danois a annoncé la vente de pièces fabriquées à base de plastique végétal provenant de la canne à sucre. Une façon d’assurer son futur.

La production a commencé sur un nombre d’éléments “botaniques” plus flexibles, comme des feuilles, arbres et buissons – soit 1 à 2 % de la totalité des éléments produits par le fabricant. Commercialisés dès 2018, ils seront fabriqués à partir de polyéthylène, un bio-plastique souple, durable et flexible, qui n’est pas biodégradable à 100 % mais peut être recyclé plusieurs fois. Si cette l’initiative semble encore marginale, elle s’inscrit dans un engagement durable de Lego, qui cherche à utiliser des matériaux plus durable pour remplacer ses matières premières actuelles à base de combustibles fossiles dans ses produits (des briques iconiques aux emballages) d’ici 2030.

Investissement d’avenir

Lego se targue de la durabilité de ses briques, qui peuvent être parfaitement assemblées, même lorsqu’elles ont été produites à une décennie d’écart. Outre recommander la réutilisation ou le don des briques dont on souhaiterait se débarrasser, la société a lancé un certain nombre d’autres projets durables. Elle a par exemple investi, en 2015, plus de 130 millions d’euros dans la recherche de matériaux durables, ainsi que 800 millions dans deux parcs éoliens offshore – dont la production d’énergie a largement compensé la consommation des usines, magasins et bureaux de Lego dans le monde.

Avec cet engagement, Lego anticipe aussi la possibilité qu’un cadre réglementaire les affecte. Selon Niels Lunde, auteur d’un livre sur la société, le Lego entier étant basé sur le bloc de plastique, “ils seront aussi verts que possible, de sorte qu’ils ne risquent pas d’être ralentis dans leur production à l’avenir.” Une raison de plus pour passer au bio-plastique.

Ajoutez votre commentaire

*