Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Les 6 champions 2016 de l’environnement

20 Avr 2016

GEP16_Ceremony_1826Le Goldman Prize 2016, prix environnemental international créé en 1989 a dévoilé ses lauréats parmi les activistes de terrain qui, à travers le monde, protègent l’environnement et leurs communautés.

Edward Loure – Tanzanie

2016_EdwardLoure_01
Issu de la communauté Massaï, Edward Loure a créé Ujamaa Community Resource Team (UCRT), une organisation qui lutte pour venir en aide aux « migrants de la protection de la nature ». En effet, avec la création de réserves naturelles, des populations entières se trouvent dépossédées de leurs terres. Pour lutter contre ce phénomène et assurer la transmission et la préservation écologique des terres, UCRT décerne les titres de propriété des terrains aux communautés indigènes plutôt qu’aux individus. Plus de 80 000 hectares ont ainsi été sanctuarisés.

Leng Ouch – Cambodge
?????????????
Le Cambodge est réputé pour être l’un des pays les plus dangereux pour les activistes environnementaux. Pas de quoi effrayer Leng Ouch qui a accumulé des preuves de corruption en travaillant au sein des entreprises forestières qui privaient les communautés locales de leurs terres. Face à ses révélations, le gouvernement a dû annuler 90 000 hectares de concessions de terrains.

Zuzana Caputova – Slovaquie
2016_ZuzanaCaputova_01
Avocate et mère de deux enfants, Zuzana Caputova a mené une campagne couronnée de succès pour la fermeture d’une décharge toxique qui empoisonnait la terre, l’air et l’eau dans sa communauté, augmentant les taux de cancers, de maladies respiratoires et d’allergies. En 2013, la Cour suprême Slovaque ordonne la fermeture du site. Elle continue aujourd’hui le combat dans le reste du pays.

Luis Jorge Rivera Herrera – Porto Rico
IHH Luquillo
Un projet immobilier pharaonique menaçait la réserve naturelle du Northeast Ecological Corridor, refuge de dizaines d’espèces menacées. Luis Jorge Rivera Herrera est parvenu à mobiliser la population pour éviter la disparition de cet héritage naturel de l’île.  Il aide aujourd’hui le gouvernement à racheter les derniers lopins de terre appartenant encore à des propriétaires privés. 

Destiny Watford – US
Kittner_20160219_4728
Cette jeune étudiante est parvenue à mobiliser les habitants d’un quartier de Baltimore pour empêcher la construction du plus gros incinérateur du pays à proximité de son école alors que le quartier est déjà la proie des industries polluantes. Elle a créé Free Your Voice : une organisation étudiante pour protéger les droits et la santé de sa communauté.

Maxima Acuna – Pérou
2016_MaximaAcuna_01
Depuis 2011, cette paysanne péruvienne et sa famille se battent contre les grandes compagnies minières qui veulent étendre leurs exploitations d’or et de cuivre sur ses terres. Condamnée à la prison, tabassée, sa maison brûlée, elle gagne finalement son procès en appel. Elle fait aujourd’hui figure de modèle pour de nombreuses communautés confrontées, comme elles, à ces grandes compagnies sans foi ni loi.

Chaque lauréat a reçu 125 000$ pour poursuivre son combat. Une juste récompense pour ces héros des temps modernes.

Ajoutez votre commentaire

*