Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Les JO de la technologie

08 Sep 2016

laurier_jeux_olympiques

Les jeux paralympiques se sont ouverts hier pour 11 jours de compétition. L’occasion d’observer des prouesses sportives mais aussi technologiques. En première ligne, Denise Schindler et sa prothèse imprimée en 3D.

La cycliste allemande, vice-championne de sa catégorie en 2012, espère bien remporter une médaille, en or cette fois ci. Et pour y arriver, elle mise sur sa nouvelle prothèse, réalisée en collaboration avec l’entreprise américaine Autodesk.
Contrairement aux versions traditionnelles qui nécessitaient de confectionner de multiples plâtres, celle imprimée en 3D est beaucoup plus rapide à réaliser. Après un scan 3D, un logiciel crée une ou plusieurs modélisations de la prothèse. Il suffit ensuite de choisir la meilleure version en fonction des mesures du patient et de ses contraintes, puis de l’imprimer.

Lire aussi: Les JO de la Frenchtech

Au delà du sport
Cette collaboration avec Autodesk « a montré comment les nouvelles technologies, les outils et les techniques comme la fabrication additive, le design génératif et le cloud changent le futur de la création » explique l’athlète allemande. La fabrication d’une telle prothèse ne nécessite que 5 jours contre 10 semaines pour une version traditionnelle et coûte 4 fois moins cher. Une « réelle prouesse » qui pousse Denise Schindler vers un nouveau challenge : « fabriquer des prothèses sur mesure performante et accessible à tous ».

Viser toujours plus haut pour apporter le meilleur au plus grand nombre: voilà une philosophie sportive que l’on a plaisir à retrouver!

Ajoutez votre commentaire

*