Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
LIDL et LECLERC s’engagent pour améliorer le bien-être des poulets
Société

LIDL et LECLERC s’engagent pour améliorer le bien-être des poulets

10 Sep 2020

Après l’enseigne de la grande distribution alimentaire LIDL, c’est au tour de LECLERC de s’engager à respecter les critères définis par l’European Chicken Commitment. Un engagement qui prévoit d’améliorer significativement les conditions d’élevage et d’abattage des poulets.

« Tous les acteurs majeurs de la grande distribution en France sont à présent engagés pour leurs approvisionnements en viande de poulet », s’est félicitée L214, l’association de protection animale, dans un communiqué de presse.

Lancée en 2017 par une trentaine d’ONG, l’European Chicken Commitment (ECC) propose un cahier des charges aux entreprises de l’agroalimentaire, afin d’améliorer les standards d’élevage et d’abattage de la filière poulet de chair. « Plus 800 millions de poulets sont élevés pour finir dans les assiettes et 83% sont détenus en élevage intensif », explique l’association L214 qui a dénoncé ces dernières années de nombreux cas de maltraitante dans les élevages de poulet.

Concrètement avec la signature de l’accord, LIDL et LECLERC s’engagent désormais, entre autres, à s’approvisionner en poulets auprès d’élevages ou d’abattoirs garantissant un accès au plein air ou à un jardin d’hiver pour tous les produits contenant plus de 50 % de viande de poulet vendus sous leurs marques propres. 

Si bon nombres d’acteurs du secteur alimentaire, hôtelier ou encore de la restauration, ont signé l’accord, d’autres comme La Croissanterie, McDonald’s, Picadeli ou encore Fleury Michon, refusent encore.

De son côté, l’association L214, qui a lancé une campagne de sensibilisation baptisée «  800 millions – Poulets d’origine exploitée », continue de militer pour généraliser l’accord  d’ici 2026.

Ajoutez votre commentaire

*