Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

L’innovation numérique pour vaincre le terrorisme

28 Jan 2016
sécurité et terrorisme
afp.com/ERIC FEFERBERG

Paris a organisé, en partenariat avec l’Ecole 42, un hackathon afin de faire émerger des solutions efficaces et innovantes pour lutter contre le terrorisme. Une mobilisation inédite.

À la mi-janvier, acteurs de la scène parisienne du numérique, services de l’Etat et associations se sont enfermés pour un marathon de l’innovation de 48h. 400 participants unis vers un même objectif : inventer de nouveaux outils pour faire barrage au terrorisme. Parmi les thématiques sur lesquelles ils ont planché :
– détection en ligne des individus susceptible de se radicaliser,
– diffusion d’un contre-discours face à la propagande djihadiste,
– coordination des services de secours et de la répartition des blessés dans les hôpitaux,
– ou encore identification et infirmation rapide des rumeurs et fausses information.

À l’issu des 48h, 38 projets ont été présentés. 10 ont pu pitcher leur solution et 17 mentions spéciales ont été distribuées. Parmi ces projets, on peut notamment citer :
Gamerz : un jeu vidéo à destination des 10-18 ans pour les faire réfléchir sur l’embrigadement ou encore le libre arbitre d’une manière ludique.
Détection : un outil d’identification du risque de radicalisation d’un individu à travers ses différents profils sur les réseaux sociaux et l’analyse du contenu de ses messages.
– Lemontri : un logiciel pour les centres d’appel permettant de géolocaliser et hiérarchiser les urgences en fonction d’une analyse sémantique et d’une évaluation du niveau de stress de l’appelant.
– SoMS : envoi d’un SMS à un numéro d’alerte qui initie un échange automatique de questions/réponses avec les autorités.
– Repaire : logiciel permettant de fournir aux forces de l’ordre et de secours des plans 2D et 3D de tous les bâtiments.
– Chasseurs de rumeurs : détection automatisée de rumeurs sur les réseaux sociaux et diffusion de contre-discours.

Anne Hidalgo a annoncé la création d’une plateforme « Défense et Sécurité » pour permettre aux meilleurs projets de se concrétiser, en leur offrant un accès à une incubation ainsi qu’à des partenaires privés et fonds d’investissement. Et de faire la preuve, encore une fois, que l’ingéniosité collective sera toujours plus forte que tous les obscurantismes.

 

Ajoutez votre commentaire

*