Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Lundi vert : une journée par semaine sans viande ni poisson
Société

Lundi vert : une journée par semaine sans viande ni poisson

04 Jan 2019

500 personnalités se sont engagées à remplacer la viande et le poisson chaque lundi et appellent les Français à faire de même pour le climat. Une idée de bonne résolution ?

Les effets positifs du végétarisme en termes de lutte contre le changement climatique ne sont plus à démontrer. En 2016, une étude de l’Oxford Martin Programme on the Future of Food affirmait que si le monde entier adoptait un régime végétarien d’ici à 2050 :
– les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation seraient réduites d’environ 60 %,
– et la mortalité de 9 %.

“Il existe aujourd’hui des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France. Nous pensons que chaque personne peut faire un pas significatif dans ce sens pour l’un ou l’autre des motifs suivants : la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale”, affirment les 500 personnalités à l’origine de cette initiative dans une tribune au Monde.

Changer d’habitudes

Pas facile de passer d’un régime omnivore à un régime végétarien du jour au lendemain – et l’hypothèse d’un monde entièrement végétarien reste largement utopique. La proposition d’un “lundi vert” prend donc tout son sens : il s’agit de réduire sa consommation de viande et de poisson en les enlevant de son assiette un jour par semaine. Ainsi, chacun contribuerait, à la manière des colibris de Pierre Rabhi, à limiter les impacts négatifs sur l’environnement et la santé tels que :
– la déforestation causée par l’élevage industriel,
– la destruction des écosystèmes par la surpêche,
– les risques de cancer liés à la viande rouge,
– ou la souffrance animale.

Alors, changer de régime une fois par semaine en 2019 : cap ou pas cap ?

Ajoutez votre commentaire

*