Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

L’urban farming prend de la hauteur !

23 Sep 2016

1-1501055_757064467726933_8202815527145887151_o

Les jardins partagés ont la cote et les listes d’attente pour cultiver sa parcelle s’allongent chaque année. Face à cette contrainte d’espace disponible, Damien Chivaille a conçu un potager vertical. Installé dans la cour de la mairie du 9ème arrondissement de Paris, Décisions durables l’a visité.

Composé d’un ancien container industriel surmonté d’une serre fabriquée avec des matériaux récupérés, l’installation tient sur deux places de parking. Un espace restreint mais suffisant pour faire pousser tomates, courgettes et potirons ensemble de « manière autosuffisante » explique Lucie Domingo, co-directrice de TICS Production, en charge de l’évènementiel du projet. L’eau de pluie est récupérée puis stockée dans de grandes poubelles reliées à une pompe programmable qui apporte l’eau aux plantes. L’énergie nécessaire au fonctionnement du système est fournie par un panneau solaire installé au sommet de la serre.
Ce concept de culture verticale, mis au point par la société Courtirey, a été primé par l’ONU comme meilleure invention mondiale en 2010.
Les agriculteurs en herbe ? Vous, moi, les enfants. Tous ceux qui ont envie d’enfiler une paire de gants et de se transformer en jardinier du dimanche. Pas besoin d’avoir la main verte, il suffit d’adhérer à l’association Neuvième nature.

Lire aussi: Un potager flottant en libre service à New-York!

Sensibiliser, tester, rassembler
Ce potager urbain n’est pas qu’un outil de sensibilisation mais également d’expérimentation. C’est pourquoi « les légumes seront récoltés et pesés pour pouvoir chiffrer cette méthode d’agriculture urbaine» souligne Lucie Domingo. Mais cette dernière souhaite surtout qu’il devienne un « outil de médiation au service du quartier », un jardin que les « citoyens pourraient s’approprier et gérer en bonne intelligence ».
Installé depuis le mois de mars 2016, ce petit coin de verdure a déjà attiré de nombreux curieux et accueilli des élèves des écoles Victoire et Buffaut ou encore le club senior des Maréchaux. Lucie Domingo, qui se charge des visites avec Ian Rivera, l’assure : « l’intérêt des habitants pour le potager et le besoin de verdure des parisiens sont vifs ».

 

Le blog du potager pour plus de photos!

 

Ajoutez votre commentaire

*