Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Luxembourg : le premier pays où tous les transports en commun sont gratuits
Innovation - Société

Luxembourg : le premier pays où tous les transports en commun sont gratuits

12 Déc 2018

Le nouveau gouvernement de Xavier Bettel, qui vient d’être réélu, entend mettre fin aux embouteillages et aux émissions néfastes à l’environnement.

La mesure peut sembler radicale, mais le Luxembourg a déjà bien préparé le terrain, puisque :
– les transports publics dépendent déjà largement des subventions,
– les jeunes de moins de 20 ans peuvent déjà circuler gratuitement,
– et les autres peuvent se rendre n’importe où dans le pays pendant deux heures pour 2 euros.

Dès l’été 2019, le pays lèvera toutes les amendes pour non présentation d’un titre de transport, avant que la gratuité nationale n’entre en vigueur en 2020. Le gouvernement espère donc économiser ses coûts de gestion et de contrôle des tickets, qui génèrent à peine 3% du coût d’opération total. Reste à décider ce qu’il adviendra des première et seconde classes dans le train.

Fin des embouteillages

Le pays n’est peut être pas si grand, mais affiche l’un des pire scores au monde en termes d’embouteillage (15e dans un classement de l’Inrix). Les automobilistes de la capitale, Luxembourg city, passent en moyenne 33 heures par an coincé dans les bouchons, ce qui place la ville en 135e position dans le classement mondial. Avec seulement 114 000 habitants, le problème vient plutôt de l’afflux des 400 000 travailleurs (souvent frontaliers) qui font la navette tous les jours. En rendant les transports en commun gratuits, le gouvernement luxembourgeois espère réduire l’utilisation de la voiture tout en conservant son attractivité économique. Un pas (décidé) de plus vers sa transition écologique.

Ajoutez votre commentaire

*