Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Le mécénat de compétence, un atout pour attirer les millennials
Innovation - Société

Le mécénat de compétence, un atout pour attirer les millennials

13 Fév 2019

Mi-janvier, 17 grands patrons se sont engagés à promouvoir le mécénat de compétences : détacher un salarié dans une association, sur son temps de travail.

Le mécénat de compétences consiste, pour une entreprise, à mettre gracieusement à disposition des collaborateurs pour des missions d’intérêt général (souvent dans une association) sur leur temps de travail.

Gagnant-gagnant

D’après une étude de l’IFOP, la formule s’avère gagnante pour tous :
– pour le salarié, qui y trouve l’occasion de sortir de sa routine et d’acquérir des compétences,
– pour l’employeur, qui voit ses salariés remotivés, plus performants et plus attachés à leur entreprise (en outre, l’entreprise peut bénéficier d’un avantage fiscal),
– et pour l’association, qui obtient une nouvelle force de proposition pour dynamiser ses actions.

Aujourd’hui, seulement un tiers des dirigeants sont favorables à la mise en place de ce dispositif et 9 % le font déjà. Pourtant, le mécénat de compétences, tout comme l’intrapreunariat, sont une façon de retenir les jeunes générations, souvent en quête de sens, dans l’entreprise. Après avoir dévoilé ce baromètre, 17 grandes boîtes, menées par le président du directoire de la SNCF, Guillaume Pepy, ont signé un manifeste pour une Alliance pour le mécénat de compétences, visant à promouvoir ce type de dispositif. Objectif à l’horizon 2020 : doubler le nombre d’entreprises engagées.

Ajoutez votre commentaire

*