Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Nantes : ils compostent en pédalant
Innovation - Société

Nantes : ils compostent en pédalant

20 Mar 2019

À vélo, les bénévoles de la Tricyclerie récupèrent les biodéchets des restaurants et des entreprises pour les transformer en compost. Résultat : 4 tonnes de déchets revalorisés chaque mois.

Les déchets organiques occupent 50 % des poubelles des restaurants, et finissent bien souvent en incinérateur ou à la décharge. Un véritable gaspillage de ressources. En 2015, alors qu’elle pédale pour emmener son compost chez ses parents à la campagne, Coline Billon, ingénieure nantaise, a l’idée d’organiser une collecte de déchets verts pour les restaurateurs et entreprises. La Tricyclerie était née.

Compost en chef

L’association équipe ses 40 restaurateurs et professionnels abonnés au service de bacs de récupération. Puis les bénévoles font tourner les pédales pour s’occuper de la récolte, une à deux fois par semaine, avant de produire du compost dans le local de l’association. Le résultat est vendu :
– à la ville pour les espaces verts,
– aux maraîchers,
– et, depuis peu, aux particuliers via des épiceries et magasins bio.

Aujourd’hui, ce sont près de 4 tonnes qui sont ainsi revalorisées plutôt que gaspillées chaque mois. La Tricyclerie travaille aussi sur des thématiques d’éco-sensibilisation et sur un modèle permettant de dupliquer le concept. Car de nombreuses associations à Paris, Bruxelles ou même à la Réunion ont fait part de leur intérêt reproduire pour l’idée.