Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Nef : une banque aux grandes ambitions éthiques
Société

Nef : une banque aux grandes ambitions éthiques

21 Nov 2018

L’ambition de la coopérative financière est de devenir la première “banque éthique, transparente et écologique française”. Dernier obstacle : proposer des comptes clients aux particuliers.

Elle n’est pourtant pas toute jeune : la Nef fête ses 30 ans cette année. Mais la banque collaborative et solidaire traverse un parcours du combattant pour s’établir sur le marché bancaire français. Née sous la forme d’une coopérative pour accompagner les projets à utilité écologique, sociale et solidaire, la Nef a ensuite ajouté les livrets d’épargne aux particuliers et les comptes courants professionnels à son éventail de services. Sa valeur ajoutée : gérer l’épargne en toute transparence en publiant une liste complète des prêts accordés chaque année pour que les clients sachent quel usage est fait de leur argent.

Compte courant éthique

En France, la finance solidaire représente 11 milliards d’euros, sur les 5 000 milliards épargnés. La Nef en compte 500 millions, et affiche un taux de croissance encourageant, de 20 % par an. Mais pour arriver à s’établir comme la première banque éthique française, il lui faudrait proposer des comptes courants avec une carte bancaire aux particuliers. Hors, il est “extrêmement compliqué en France d’obtenir ces autorisations puisqu’on est trop petits”, accuse Léo Miranda, directeur marketing de la Nef. “Et pour pouvoir le faire, on n’a pas d’autres solutions que de montrer qu’il y a un réel mouvement citoyen et qu’on est beaucoup plus nombreux aux autorités bancaires pour pouvoir le mener.” C’est dans cette optique que la banque a lancé ce mois-ci un appel à soutien. L’occasion de rappeler qu’il est possible de donner du poids à son épargne, en matière d’impact humain et environnemental.

Ajoutez votre commentaire

*