Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Nos égouts : une poule aux oeufs d’or ?

19 Jan 2015

boueDes chercheurs de l’Université de l’Arizona (US) ont publié le 12 janvier une étude sur les boues d’épuration. Ces dernières se révèlent être de véritables mines d’or. 

Considérer nos déchets comme des ressources est au cœur de la philosophie du développement durable. Cette étude américaine s’inscrit parfaitement dans ce cadre. En effet, nos stations d’épuration, une fois l’eau filtré, se retrouvent avec des résidus sur les bras : les boues d’épuration. Jusqu’ici, celles-ci étaient incinérées, enfouies, compostées, ou utilisées comme fertilisant. Or, cela pourrait bientôt changer, tant elles sont riches en… métaux ! 

Une étude sans précédent

Les chercheurs ont récupéré des échantillons de boues d’épuration dans :
– près d’une centaine de stations,
– réparties sur 32 Etats.
Ils les ont ensuite traitées pour mettre à jour les métaux qu’elles contenaient. 

Des résultats riches

En rapportant les résultats obtenus à l’échelle d’une agglomération d’1 million d’habitants, chaque année, c’est plus de 13 millions de dollars de métaux, principalement de l’or et de l’argent, mais aussi du zinc, du titane ou encore du fer, qui pourraient en être extraits !
Ainsi, sur les 8 millions de tonnes de boues d’épuration que produisent les Etats-Unis, chaque année, il y a une réserve de 2,4 tonnes d’or exploitable. De quoi faire réfléchir…

L’équipe de chercheurs note cependant que :
– ces résultats se basent sur la récupération de l’intégralité de ces métaux,
– les coûts d’extractions restent encore à être estimés afin de déterminer la rentabilité du process.
« Nous pensons que ça l’est » confie Paul Westerhoff, premier auteur de l’étude.

Et si la nouvelle ruée vers l’or prenait place dans nos égouts ?

Ajoutez votre commentaire

*