Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Nouvel An : les bonnes résolutions éthiques
Société

Nouvel An : les bonnes résolutions éthiques

29 Déc 2017

Faire plus de sport, arrêter de fumer, perdre du poids… vous cherchez des bonnes résolutions plus originales ? Décisions durables vous propose des idées pour intégrer facilement le respect de l’environnement dans ses habitudes.

Mieux utiliser Internet

En terme d’énergie, deux recherches sur Google équivalent à faire chauffer une bouilloire. Des gestes très simples permettent d’économiser de l’énergie au niveau des serveurs. Par exemple : taper l’adresse d’un site que l’on connaît déjà dans la barre d’adresse, ou supprimer régulièrement ses emails… ou adopter un moteur de recherche alternatif comme :
Ecosia, qui verse 80% de ses bénéfices à des projets de reforestation en Amazonie,
– ou Lilo, qui finance des projets sociaux de votre choix.

S’initier au zéro déchet

L’Ademe estime qu’un habitant produit chaque année entre 300 et 600 kg d’ordures ménagères et assimilables… dont seulement un tiers sont revalorisés (recyclage, compostage, méthanisation). Et si on traitait le problème à la source ? Par exemple :
– passer du jetable au réutilisable (tant pour les cotons démaquillant que pour les sacs de course ou les bouteilles d’eau),
– privilégier les aliments en vrac,
– sauver les invendus pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Autant de petits gestes qui permettent de réduire sa production de déchets au quotidien ! De nombreuses ressources existent pour s’y mettre, comme la maison du zéro déchet à Paris ou le blog de la famille zéro déchet.

Manger moins de viande

Dirigeants, thinks tanks et ONG s’accordent pour le dire : une alimentation carnée a un impact important sur l’environnement. Les trois quarts des terres agricoles sont dédiées à l’élevage, et plus d’un tiers des céréales cultivées servent à nourrir le bétail… le tout pour un impact carbone plus élevé par kg de protéines par rapport aux protéines végétales. Réduire sa consommation de viande permet donc de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de découvrir de nouvelles saveurs et sources de protéines !

Privilégier d’autres mobilités

Covoiturage, vélos partagés, scooters électriques en libre service… les occasions ne manquent pas de laisser sa voiture au garage pour réduire les émissions de gaz à effet de serre – les transports représentant environ 40 % des émissions totales. Mieux encore : les mobilités douces telles que la marche ou le vélo permettent de se remettre progressivement à l’activité physique !

Vous l’aurez vu, beaucoup de petits gestes anodins contribuent à rendre nos pratiques plus respectueuses de l’environnement… Une dernière idée ? S’abonner à Décisions durables pour être toujours au courant des innovations et initiatives qui changent le monde !

Ajoutez votre commentaire

*