Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Paris : et si on supprimait les places de parking ?
Société

Paris : et si on supprimait les places de parking ?

23 Oct 2020

D’ici 2026, la mairie de Paris prévoit de supprimer 50% des places de stationnement en surface. Pour aménager ces nouveaux espaces, elle lance une consultation en ligne auprès des Parisiens jusqu’au 20 décembre.

Seuls 3 parisiens sur 10 ont une voiture

C’était une mesure du programme de campagne. D’ici la fin de sa seconde mandature en 2026, Anne hidalgo prévoit de supprimer plus de 70 000 places de parking en surface sur les 140 000 que compte la capitale, soit 17% de l’offre totale de places (65% en parkings souterrains et 18% dans les parkings accessibles). Objectif : végétaliser l’espace, rendre l’air moins pollué, réduire les nuisances sonores et aménager l’espace public (toilettes publiques, parc à vélo, fontaine).

Actuellement seuls 3 Parisiens sur 10 possèdent une voiture, qui reste essentiellement en stationnement. « On ne peut pas utiliser 50% de la capitale pour l’automobile , alors qu’elle ne représente que 13% des déplacements », a expliqué David Belliard, adjoint à la mairie en charge de la transformation de l’espace public, dans une interview au Parisien. 

Que faire de 10m2 supplémentaire en bas de chez soi ?

Si une place de parking équivaut à peu près à 10m2, la ville récupérait 65 hectares, soit 3 fois la taille du jardin du Luxembourg en supprimant 50% des places de stationnement en surface.  Alors que faire de cet espace supplémentaire ? Des espaces de tri sélectif, des aires de jeux et de rencontres, des parcs à vélo ? A ce jour 9 838 Parisiens ont répondu au questionnaire en ligne. 

Si la mesure a soulevé beaucoup de protestations parmi l’opposition et sur les réseaux sociaux, la mairie de Paris a tenu à rassurer.

Elle prévoit de laisser en priorité l’accès aux places restantes aux Parisiens et aux professionnels. 

1 commentaire
  1. Détruire, Détruire, Détruire, ….. C’est son obsession !
    Fermer les voies sur berges, puis le boulevard périphérique, puis supprimer les places de parking….. alors qu’on arrive plus à respirer dans le métro ! Et demain que va-t-on supprimer encore ? C’est facile de balancer des idées saugrenues, sans dire par quoi on va remplacer tout ça !
    Ça mettre la charrue avant les bœufs, elle sait faire ! J’aimerais qu’elle passe tous les jours, ne serait ce que 2 ou 3 heures / jour pour se rendre à son travail dans des embouteillages monstrueux qui épuisent les automobilistes ! Elle se rendrait compte alors du calvaire qu’on endure déjà , et qu’elle veut encore aggraver ! Il manque déjà cruellement de places de stationnement à Paris et il nous faut tourner parfois une demi-heure pour trouver une place, tout en polluant davantage ! Et souvent lorsqu’on revient notre véhicule est déjà verbalisé !
    Cet acharnement contre les automobilistes est comparable à du racisme ? On nous humilie, on nous verbalise à tout va, alors qu’on est déjà « Les vaches à lait » du pays, depuis longtemps ! Avant de supprimer tout, il faudrait d’abord les solutions miracle de remplacement ?
    On marche vraiment sur la tête en France et surtout à Paris ! C’est écœurant, désolant, stupéfiant ! Pauvre France ! Je suis pourtant un écolo partisan du durable…. et de la voiture à hydrogène, à pollution zéro ! C’est par là qu’elle doit commencer ?

Répondre à Jacques Tribouillard Annuler la réponse

*