Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Paris invite le monde à jardiner sur ses toits

14 Avr 2016

potager et agriculture sur les toits de ParisPénélope Komitès, adjointe à la Maire, a dévoilé aujourd’hui les 47 sites mis à disposition pour développer des projets d’agriculture urbaine et de végétalisation dans le cadre de l’appel à projets international « Parisculteurs »

Lire aussi : Paris réinventé ! 22 sites parisiens à métamorphoser

Au total, ce sont 5,5 hectares du territoire parisien qui sont mis à la disposition des innovateurs du monde entier. À l’heure où les métropoles doivent relever les défis climatiques et alimentaires, la végétalisation du bâti et l’agriculture urbaine constituent une réponse concrète. D’ici 2020, Paris comptera ainsi 100 hectares de toits, de façades et de murs végétalisés, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine. C’était une volonté forte également exprimée par les parisiens dans le cadre du budget participatif. 


les ParisCulteurs_04_2016_fondgris par reunionspubliques

« Parisculteurs réunit 23 partenaires et la Ville de Paris. Il témoigne d’une mobilisation sans précédent des secteurs public et privé », a salué l’adjointe à la Maire. « Dans un territoire parisien particulièrement dense, cet appel à projets servira de catalyseur pour développer de nouveaux modes d’accès à la nature, en investissant les espaces disponibles au cœur du territoire parisien », a-t-elle expliqué. De l’hippodrome de Vincennes, aux emmarchements de l’AccorHotels Arena de Bercy, en passant par les toits et terrasses de l’Opéra Bastille, le terrain de jeu est sans limite pour les agriculteurs, jardiniers, paysagistes, entrepreneurs, startuppers, acteurs de l’économie sociale et solidaire, concepteurs, architectes et artistes du monde entier, invités à soumettre leurs projets d’ici le 4 juillet à 16h.
Des visites des sites seront organisées du 9 au 25 mai pour leur permettre de bien identifier leurs potentialités.

Lire aussi : À Los Angeles, l’agriculture hyper locale

De juillet à novembre, les offres seront étudiées par des commissions techniques puis les lauréats seront désignés par un jury international. La mise en œuvre des premiers projets pourra intervenir dès la fin 2016.

Découvrez tous les sites et leurs caractéristiques sur www.parisculteurs.paris 

Ajoutez votre commentaire

*