Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Pas de panique, je roule électrique

25 Mai 2016

shutterstock_227137054

La loi Travail ne passe définitivement pas. Après l’échec des manifestations, la CGT durcit le ton et bloque les raffineries de pétrole. Résultat, de longues files d’automobilistes se dressent aux abords des stations services. Plus d’un quart d’entre elles sont désormais vides ! Une nouvelle raison de passer à l’électrique ?

La grogne monte chez les automobilistes et l’activité économique de certains secteurs commence à être impactée : « Je vais peut-être devoir mettre au chômage technique certains employés » déplore par exemple le directeur d’une entreprise de livraison de canapé. Un chauffeur de taxi parisien explique, quant à lui, avoir « traversé tout Paris pour trouver du carburant. » De quoi travailler deux ou trois jours, pas plus.

Lire aussi: Microlino: la nouvelle petite citadine électrique

La voiture électrique, briseuse de grève ?
Pour les particuliers il reste bien les transports en commun… mais plus pour longtemps à en croire les grèves annoncées à la RATP et la SNCF dans les jours à venir. Personne ne sera donc épargné ? Si, les 60 000 conducteurs de voiture électrique que compte la France. Un chiffre en augmentation : depuis le début de l’année, 10 000 français en ont acheté une et ne doivent pas regretter leur choix dans le contexte actuel.

Rouler électrique c’est bon pour la planète mais aussi pour les nerfs.

Ajoutez votre commentaire

*