Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Portugal : Lisbonne veut bannir les voitures du centre-ville
Société

Portugal : Lisbonne veut bannir les voitures du centre-ville

12 Fév 2020

La municipalité socialiste lisboète entend réduire de manière significative la circulation automobile dès cet été. Cette annonce s’inscrit dans la démarche verte et écologique de la ville, qui lui a valu un prix décerné par la Commission européenne.

Après la ville de Barcelone et plusieurs villes européennes, Lisbonne s’attaque à son tour à la circulation automobile. Le maire socialiste, Fernando Medina, a annoncé un projet phare : bannir dès l’été prochain les voitures des quartiers du centre-ville. Chaque jour environ 100 000 véhicules circulent dans les quartiers de la Baixa et du Chiado. Et le retrait de 40 000 véhicules devrait permettre une réduction de 60 000 tonnes par an les émissions de dioxyde carbone, selon le maire. Parmi les mesures envisagées, la mairie compte aussi transformer plusieurs rues afin d’augmenter l’espace accommodé aux piétons et favoriser le déploiement des transports publics.

« Capitale verte de l’Europe »

Cette annonce intervient dans le cadre de la démarche verte et écologique de la ville. En effet, la Commission européenne a décerné à Lisbonne le prix de « Capitale verte de l’Europe » 2020, pour avoir rempli 12 critères de durabilité. Parmi les engagements : développer les transports non polluants, favoriser les innovations écologiques et l’emploi durable, développer l’efficacité énergétique. La capitale portugaise a déjà fait des progrès spectaculaires en matière de lutte contre le gaspillage de l’eau, en réduisant à 46% sa consommation. Et dernier effort en date, en janvier pas moins de 20 000 arbres ont été plantés. La ville met l’accent sur le futur et ambitionne de se doter de 400 bus non polluants d’ici 2023, équiper 27% des toits de panneaux solaires, mettre chaque habitant de la ville à moins de 300 mètres d’un parc de 2 ha minimum. Ainsi, Lisbonne prévoit de dépenser 60 millions d’euros pour son programme écologique.

Ajoutez votre commentaire

*