Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Rapport Oxfam : qui sont ceux qui émettent le plus de CO2 ?
Société

Rapport Oxfam : qui sont ceux qui émettent le plus de CO2 ?

24 Sep 2020

Dans un récent rapport, Oxfam estime que d’ici 2030 le monde pourrait dépasser la limitation 1,5°C du réchauffement climatique et creuser les inégalités extrêmes en matière d’émissions de CO2. Mais qui émet le plus de CO2

Selon un rapport* intitulé : combattre les inégalités de CO2, édité par Oxfam, confédération de 20 associations indépendantes qui lutte contre la pauvreté et les  inégalités, et le Stockholm Environnement Institute  (SEI),  les émissions de CO2 ont augmenté de plus de 60% entre 1990 et 2015. Et même si un ralentissement de la consommation a pu être observé avec le confinement, le budget carbone visant à limiter le réchauffement à 1,5°, défini par les accords de Paris, sera épuisé d’ici 2030. Mais tout le monde ne contribue pas au réchauffement climatique de la même manière.

Des émissions qui augmentent proportionnellement au niveau de revenu 

Si le PIB mondial a considérablement augmenté ces dernières années, près de la moitié de la population mondiale reste en dessous du seuil de pauvreté ( (5,50 dollars/ jour).  Une croissance économique inégale qui a un coût car elle implique un épuisement rapide du budget carbone, lequel va profiter à la consommation des personnes les plus fortunées de ce monde.  Ainsi, selon le rapport, entre 1990 et 2015, 10% des personnes les plus riches de l’humanité (630 millions de personnes) étaient à l’origine de 52% des émissions cumulées et engloutissaient 9% du budget carbone.

Sur cette même période, la classe moyenne qui représente 40% de l’humanité  (2,5 milliards de personnes), était à l’origine de 41% des émissions cumulées contre 25% du budget carbone, tandis que 50% des pauvres généraient seulement 7% des émissions cumulées et consommaient 4% du budget carbone. 

D’ici 2030 et en cas de levée des restrictions liées à la pandémie de Coronavirus, les 10% des plus riches pourraient épuiser la totalité du budget carbone. « Et ce même si les émissions du reste de la population mondiale étaient nulles », souligne le rapport.

Les hommes émettent d’avantage de CO2 que les femmes

Il n’y a pas que les revenus qui creusent les inégalités en matière d’émission de CO2, il y a aussi le genre.

« Les hommes blancs ont tendance a être surreprésentés dans les groupes où les revenus sont les plus élevés et les femmes de couleur a être majoritaires dans les groupes où les revenus sont les plus bas, analyse le rapport ». Les femmes globalement subissent plus souvent l’impact du changement climatique par rapport aux hommes car elles sont plus exposées à la pauvreté et n’ont pas accès aux mêmes ressources énergétiques, ce qui a un impact sur l’émission de CO2.

Transport : le secteur le plus émetteur

Selon le rapport, plus d’un tiers des émissions des 1% les plus riches (5,7% des émissions mondiales) sont aujourd’hui imputables aux citoyens Nord-américains, résidents du Moyen-orient et habitants de la Chine.  Et c’est le secteur du transport qui représente de loin la plus grande part des émissions, notamment au sein de l’UE (déplacements en voiture, avion).  Les 10% des foyers les plus riches dans le monde consommeraient environ 45% de toute l’énergie associée au transport terrestre et 75% de toute l’énergie liée à l’avion, contre seulement 10% et 5% pour les 50% des  plus pauvres. 

Pour lutter efficacement contre les inégalités en matières d’émissions de C02, Oxfam propose plusieurs pistes : impôt sur la fortune, taxe carbone sur les produits et service de luxe (jets privés, yachts, vols d’affaire), arrêt de l’exonération fiscale sur le carburant, ou encore allégements fiscaux pour les véhicules de société.

>> Lire la rapport complet (en anglais)

Ajoutez votre commentaire

*