Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Réchauffement climatique : Jeff Bezos lance un fonds pour la planète de 10 milliards d’euros
Société

Réchauffement climatique : Jeff Bezos lance un fonds pour la planète de 10 milliards d’euros

20 Fév 2020

Le patron d’Amazon a annoncé la création d’un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars afin de contribuer à la lutte contre le changement climatique. Une annonce qui suscite la controverse.

« Le changement climatique est la plus grande menace pour notre planète ». Dans un post publié sur son compte Instagram, lundi 17 février, le fondateur d’Amazon, l’homme le plus riche du monde, a annoncé le lancement du « Bezos Earth Fund » (Fonds Bezos pour la Terre) pour lutter contre le changement climatique. Jeff Bezos précise qu’il dote personnellement le fonds du montant, colossal, de 10 milliards de dollars, « pour commencer », et que les premières subventions à des chercheurs, militants et ONG seront attribuées cet été. Cette somme représente 7,7% de sa fortune personnelle, estimée à 130 milliards de dollars par Forbes.

Les objectifs de neutralité carbone

Cette annonce intervient 20 jours après qu’un groupe de 300 employés d’Amazon, dénommé Amazon Employees for Climate Justice (AECJ), a signé une déclaration très critique contre la firme, l’exhortant à cesser de travailler avec les entreprises pétrolières et gazières et à remplacer ses camions diesel par des véhicules électriques. En réponse, Jeff Bezos avait promis qu’Amazon atteindrait la neutralité carbone en 2040 et que la société commanderait 100 000 camions de livraison électriques.

Soupçonné de Greenwashing

Le géant de la vente au détail en ligne, soupçonné de Greenwashing, est régulièrement accusé de générer de grandes quantités de déchets, principalement du fait des emballages. Et à travers son large réseau logistique, Amazon est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre au monde. Selon Climate Watch, Amazon a produit 44,4 millions de tonnes équivalent C02 en 2018, c’est-à-dire presque autant que des pays comme la Suisse, le Danemark ou la Norvège. Les dons de Jeff Bezos pour l’environnement peuvent se révéler efficaces ou non. Mais pourquoi veut-il traiter les problèmes des autres avant de régler les siens ?

Ajoutez votre commentaire

*