Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Souffler sur le cancer

03 Jan 2017

Détection cancer par l'haleine

Les cancers sont la première cause de mortalité en France. Si les traitements ne cessent de s’améliorer, leur diagnostic précoce reste un enjeu primordial. Un nouvel outil de détection par l’haleine pourrait bientôt voir le jour.

La plupart des maladies graves laissent des traces dans notre organisme qui prennent la forme de composés organiques volatils (COV). Présents dans le sang, l’urine ou l’haleine, ils constituent une sorte d’empreinte propre à chaque maladie. Des chercheurs du Technion Institut d’Israël ont inventé un nouvel outil de diagnostic à partir de ces micromolécules. Un souffle suffit pour détecter la présence de 17 maladies chez un patient.

Lire aussi: Hacking health: 48 heures pour la santé 

Des résultats prometteurs

Les tests menés sur 2 408 échantillons et 1 404 patients ont ciblé la détection de graves maladies parmi lesquels de nombreux cancers (poumon, vessie, ovaire, gorge, cerveau, prostate), la maladie de Parkinson, la maladie de Crohn ou encore la sclérose en plaque.
Les premiers résultats affichent un taux de réussite de 86%. Prometteur mais encore insuffisant pour le docteur Hossam Haick, en charge du projet. Les tests se poursuivront dans les prochains mois pour améliorer les performances de ce nouveau détecteur. Moins intrusif , immédiat et réalisable partout, ce nouveau test pourrait révolutionner la détection des cancers et favoriser leur traitement.

Après la prévention, la prise en charge précoce d’un patient, reste la meilleure chance de guérison.

Ajoutez votre commentaire

*