Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Startup Challenge digital Africa : l’Afrique se numérise !

03 Nov 2016

 

start-up-challenge-digital-africa

Pour la première fois en 75 ans d’existence, l’Agence française du développement et BPI France ont décidé d’organiser le « Startup challenge digital Africa ». Objectif : trouver les startups françaises et africaines qui dessineront l’Afrique numérique de demain.

Le continent africain se développe mais souffre encore de nombreuses inégalités. Si l’accès à l’électricité est loin d’être homogène, le constat est sans appel concernant la conversion du continent au numérique. Le nombre de smartphones et le développement des connexions internet explosent. Un véritable écosystème numérique se met en place en Afrique à travers des hubs technologiques, des espaces de co-working et même des incubateurs. Pour Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, « les sauts technologiques qui s’opèrent actuellement en Afrique et l’émergence d’une classe moyenne jeune crée des opportunités exceptionnelles de développement pour les entreprises africaines et françaises.

Lire aussi: Jokkosanté: la pharmacie collective et connectée

Le numérique au service du développement
L’AFD et BPI France ont donc choisi de mutualiser leurs compétences et lancé le « startup challenge digital Africa ». Parrainé par Karim Sy* et Gilles Babinet** et réservé aux startups françaises et africaines, le concours vise à trouver des pépites qui œuvreront pour le développement du continent africain dans un des 4 domaines suivant :
– fintech,
– santé,
– environnement et énergie,
– et agriculture.

Le jury choisira 2 startups par catégorie (soit 8 en tout), la moitié africaine, l’autre française. Deux autres startups seront également sélectionnées par le public via un vote sur internet.

Partage d’expériences
« Le numérique peut-être un formidable accélérateur de développement durable en Afrique, à la condition que chacun puisse bénéficier du tremplin de l’innovation » souligne Rémi Rioux, directeur général de l’AFD. Toutes les lauréates bénéficieront donc d’un accompagnement personnalisé : sessions de mentoring, rencontres avec des experts et une aide financière de 30 000 euros maximum aux startups africaines. Leurs homologues françaises choisiront parmi les formations offertes par BPI France et se rendront en voyage d’affaires à Abidjan et au Cap. Une aide financière de 10 000 euros maximum pourra également leur être octroyée.

Envie d’entreprendre en Afrique ? Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 novembre !

 

* directeur du premier espace de travail collaboratif en Afrique.

** expert français au numérique auprès de la Commission européenne.

Ajoutez votre commentaire

*