Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Sur la route de la COP (épisode 2)

07 Mai 2015

7746316-11992492Face au réchauffement climatique, les îles du Pacifique sont en première ligne. Réunies à Nouméa la semaine dernière, elles appellent à une « révolution ».

C’est un véritable cri d’alerte qu’ont poussé les 15 pays et territoires du Pacifique Sud à l’occasion du troisième sommet Oceania 21. Un cri qui prend la forme d’un texte commun, intitulé : Déclaration de Lifou.

« Nous voulons que la Conférence des Nations unies à Paris proclame une révolution internationale dans la manière dont le monde fait face au changement climatique ».

Il est vrai que, si ces îles comptent parmi des plus petits pollueurs de la planète, elles n’en sont pas moins les premières à subir l’impact du réchauffement climatique (montée des eaux, phénomènes climatique extrêmes…) qui les menace, pour certaines, jusque dans leur existence.

Parmi leurs exigences fortes : 
– un accord « sincère, ambitieux, de long terme et contraignant »,
– un objectif de réchauffement sous les 2° d’ici la fin du siècle,
– des fonds supplémentaires pour pouvoir faire face aux effets du réchauffement climatique sur leurs territoires.

La Déclaration de Lifu sera-t-elle entendue ? On l’espère.
Prochain épisode fin mai, pour faire le bilan du Business Climate Summit.

 

 

Ajoutez votre commentaire

*