Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Télétravail : Comment limiter sa pollution numérique pendant le confinement ?
Tech

Télétravail : Comment limiter sa pollution numérique pendant le confinement ?

03 Avr 2020

Si vous télétravaillez, la pollution numérique est peut-être le dernier de vos soucis en cette période de confinement. Pourtant cette pollution, invisible à nos yeux,  est responsable de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon les experts. Quels sont les éco-gestes pour limiter sa pollution ? 

 D’après une étude de l’ADEME (agence de la transition écologique) publié en 2015, « le télétravail permettrait de diminuer d’environ 30 % les impacts environnementaux associés notamment aux trajets domicile-bureau ». Mais quand nous sommes nombreux en télétravail, quel est l’impact de notre consommation ? « Les réseaux sont très sollicités et des risques de saturation peuvent exister », avance comme conséquence l’ADEME. Ce qui entraîne une pollution invisible.

Dix habitudes à adopter

Pour agir sur sa pollution numérique, mieux vaut être informé. Il y a les gestes auxquels on pense très facilement, comme nettoyer sa boîte mail, ou encore télécharger des vidéos plutôt que des les regarder en streaming. Et il y a aussi les habitudes qu’on n’a pas encore. 

L’ADEME a édité une liste 10 bons gestes numériques à adopter en télétravail. Elle est accompagnée d’une affiche « comment travailler léger ? », qui synthétise et illustre les nouvelles habitudes à prendre. 

Parmi les gestes auxquels on ne pense pas :  Limiter le poids des réunions en ligne. Pour cela l’ADEME préconise de  » privilégier les échanges en audio plutôt qu’en vidéo. »  La raison : le flux de données en audio consomme 1000 fois moins de bande passante que la vidéo !

Autre conseil ; Mieux vaut déposer les documents à télécharger pour la réunion sur un serveur local ou une boîte de partage que les envoyer par email. « Cela évitera de faire voyager des données sur environ 15 000 km avant d’arriver chez les destinataires », analyse l’ADEME.

Mais il n’y a pas que le télétravail qui pollue la planète durant le confinement. Et pour limiter toutes les pollutions numériques, Point de M.I.R, la maison de l’informatique responsable, a mis en ligne une vidéo pour apprendre les bons réflexes aux grands comme aux moins grands.

Dernier point, n’oubliez pas le geste le plus simple pour limiter votre pollution numérique : éteignez votre ordinateur quand vous ne l’utilisez plus (à faire après avoir terminé  de lire cet article en entier). 

-> Télécharger l’affiche , comment travailler léger ?

-> Télécharger le guide : la face cachée du numérique. 

1 commentaire

Ajoutez votre commentaire

*