Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
The Guardian bannit les publicités des sociétés gazières et pétrolières
Société

The Guardian bannit les publicités des sociétés gazières et pétrolières

05 Fév 2020

Le quotidien britannique The Guardian refusera toute publicité des sociétés pétrolières et gazières afin d’agir contre la crise climatique.

C’est une grande première dans le monde médiatique. Le journal d’Outre-Manche The Guardian a annoncé, mercredi 29 janvier, qu’il n’acceptera plus la publicité pour les combustibles fossiles sur ses sites web, les applications ainsi que le papier. Cette décision prend immédiatement effet, a annoncé le quotidien, qui vise la neutralité carbone en 2030. Elle concerne toutes les entreprises impliquées dans l’extraction de sources d’énergies fossiles qui se trouvent au rang des gros pollueurs mondiaux.

Une publicité plus responsable

Le journal qui tire près de 40% de ses revenus de la publicité espère que certains annonceurs approuveront leur démarche. « Le résultat est que les investissements liés aux combustibles fossiles représentent désormais moins de 1% de nos fonds totaux, et bon nombre des gestionnaires de fonds avec lesquels nous travaillons affirment avoir créé de nouveaux fonds d’investissement plus écologiques à la suite de cette décision », assure le « Guardian ».

D’observateur à acteur

À l’automne, le quotidien avait déjà revu ses pratiques éditoriales en utilisant « urgence climatique » plutôt que « changement climatique ». Ces choix terminologiques indiquent que le statut de l’information évolue. Désormais le Guardian semble vouloir jouer un plus grand rôle dans la prévention de la catastrophe environnementale, en passant de simple observateur à acteur. Le journal devient le premier média international à intégrer l’écologie dans son business model. Un exemple qui devrait inspirer les grands quotidiens de l’Hexagone.

Ajoutez votre commentaire

*