Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Un burger de boeuf “climate positive”
Société

Un burger de boeuf “climate positive”

12 Juin 2018

Déjà très engagée sur le plan environnemental, la chaîne suédoise Max Burger entend aller plus loin. Elle veut planter assez d’arbres pour compenser les émissions de CO2 associées à son activité. Et si manger de la viande pouvait être durable ?

Comprenant son rôle dans l’urgence climatique, Max Burger a, en 2008, évalué en détails son empreinte carbone avec l’aide de chercheurs. L’entreprise cherche depuis à la réduire et a ainsi :
– étiqueté l’impact climatique de chacun de ses produits pour informer le consommateur,
– ajouté des produits d’origine végétale à son menu (avec l’objectif de vendre un repas végétarien sur deux d’ici à 2022),
– et est passée à 100 % d’énergie éolienne.

Burger durable

À l’occasion de ses 50 ans le 14 juin, Max Burger lancera une initiative pour planter assez d’arbres afin de compenser 110 % des émissions liées à sa vente de viande rouge. Les déplacements de ses clients sont aussi compris dans le calcul des émissions. Si la chaîne de fast-food plantait déjà des arbres au Mozambique et au Malawi, l’idée est de dépasser la neutralité climatique pour arriver à avoir un impact positif sur la planète. Et pour encourager les autres entreprises à s’engager pour le climat, Max Burger a lancé Clipop.org, un site qui permet de recenser les produits à impact environnemental positif.

Ajoutez votre commentaire

*