Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Un TER à moteur hybride bientôt en circulation
Innovation - Tech

Un TER à moteur hybride bientôt en circulation

30 Sep 2018

La SNCF s’associe à Alstom et aux régions Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie pour mettre un TER hybride sur les rails dès 2020.

Cette annonce s’inscrit dans l’objectif de “zéro émission de CO2” sur les locomotives de la SNCF. Les TER, des Régiolis hybrides, seront modernisés pour pouvoir être alimentés de trois façons :
– électrique par caténaire,
– par moteurs thermiques,
– et par batteries lithium-ion.

Ces batteries qui récupéreront et stockeront l’énergie générée à chaque freinage. Une innovation qui permettra aux conducteurs de couper le moteur diesel aux abords des gares, et donc réduire la pollution, la chaleur dégagée et les nuisances sonores.

Le ferroviaire passe au vert

Première étape vers un parc ferroviaire plus écologique, les TER hybrides engendreront aussi une baisse de 20% de la consommation énergétique et une réduction du coût d’entretien des machines. Un gain économique de taille, d’autant plus que leur mise en place ne nécessite pas d’investissement supplémentaires en infrastructure. “Aucune autre solution ne permet à court terme sur le matériel en exploitation de tels gains : une réduction de 20 % de l’énergie consommée et des gaz à effet de serre”, a souligné Frank Lacroix, directeur général TER, dans un communiqué.

Les TER sont en cours de fabrication par Alstom, qui a par ailleurs mis en circulation le premier train à hydrogène au monde ce mois-ci en Allemagne. Ils devraient être testés dès 2020, pour un déploiement sur l’hexagone en 2022.

 

Ajoutez votre commentaire

*