Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Un vélo électrique qui se recharge en pédalant
Innovation - Tech

Un vélo électrique qui se recharge en pédalant

15 Avr 2019

U-feel est le premier vélo électrique sans batterie, qui se recharge tout seul. L’entreprise française à l’origine de ce produit le commercialisera au printemps 2020.

Prochaine étape du vélo électrique et écologique : enlever la batterie. C’est ce qu’a fait le groupe français Veloci Industries, né en 2016, grâce à un autre système de stockage : les supercondensateurs. Concrètement, le cycliste ne pédale pas pour avancer (il n’y a aucune traction mécanique) mais pour générer de l’énergie, comme pour une lampe dynamo. L’énergie est ensuite stockée dans les supercondensateurs qui alimentent le moteur.

L’idée est que, lors de descentes par exemple, le trop-plein d’énergie d’un pédalage normal soit stocké dans le supercondensateur, puis réutilisé lors d’une côte.”

Adrien Lelièvre, fondateur de Veloci Industries

Écolo mais accessible

Le jeune entrepreneur ajoute : “Le supercondensateur est une technologie verte car il est basé sur un principe électrostatique et non chimique comme les batteries.” Sans lithium, mais composé de carbone et d’aluminium, il est donc plus facilement recyclable. Mais, avant d’en arriver là, il a surtout une durée de vie allongée (un million de cycles, contre quelques milliers pour les batteries). Le poids, quant à lui, s’allège de 30 %. Autre atout de taille : le coût de cette technologie ne dépassera pas celui d’un vélo électrique classique (entre 1 500 et 2 000 euros). Si la première commercialisation n’est prévue qu’au printemps 2020, la société a déjà des idées pour l’avenir, notamment en matière d’expérience utilisateur. “On pourrait imaginer adapter le niveau d’effort de façon différente d’une pédale à l’autre pour les personnes à mobilité réduite,” avance Adrien Lelièvre.

Ajoutez votre commentaire

*