Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Une épicerie gratuite à l’université de Rennes
Société

Une épicerie gratuite à l’université de Rennes

11 Fév 2019

Chaque lundi soir, les étudiants rennais peuvent venir récupérer des invendus dans cette épicerie gérée par des bénévoles. D’une pierre deux coups, l’épicerie lutte contre la précarité et le gaspillage alimentaire.

Sur les 24 000 étudiants de Rennes 2, plus de 40 % sont boursiers, et 17 % déclarent ne pas manger à leur faim, selon une étude réalisée par l’Audiar (agence de développement rennais) en 2018. Le constat se fait notamment auprès d’associations comme Cœurs Résistants, qui distribue des invendus de supermarché aux sans-abris, et qui voit de plus en plus d’étudiants passer. L’idée d’une épicerie gratuite remonte à mars 2018, quand l’enseignante Béatrice Quenault a présenté le projet à Hélène, Nolwenn et Daphné, trois étudiantes. Épaulées par les fondateurs de Cœurs Résistants, les jeunes femmes ont ainsi monté une épicerie gratuite, aujourd’hui totalement indépendante de l’association. “Apparemment, on est les pionniers car il y a des épiceries solidaires mais pas d’épicerie gratuite”, souligne Hélène Bougaud, présidente de l’association en charge du projet.

Robin des villes

Chaque semaine, la trentaine de bénévoles se relaie pour aller récupérer les invendus (non périmés) du Leclerc partenaire et des fins de marchés. Au total, 400 kg de nourritures sont prêts à être redistribués aux étudiants dans le besoin. Car pour beaucoup, malgré les repas à 3,50 euros du restaurant universitaire, le budget alimentaire ne peut pas dépasser 40 euros par mois. 200 personnes sont ainsi venues pour la première ouverture de l’épicerie gratuite en janvier. Chacun peut prendre un produit par type de catégorie, afin de varier les plaisirs et d’ajouter légumes, viandes et poissons aux pâtes et au riz. Bientôt, un partenariat avec la mairie de Rennes permettra à l’association de récupérer les repas non consommés de deux cantines scolaires, et d’ouvrir trois jours de plus par semaine.

Ajoutez votre commentaire

*