Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Voici la rosebot’ : mi rose, mi robot !

23 Nov 2015
828919-plante-cyborg
Vue d’artiste de la rosebot’ – Laboratory of Organic Electronics, Linköping University

Des chercheurs suédois ont réussi à faire circuler de l’électricité dans une rose… avec à la clé des belles promesses.

Les transhumanistes l’annoncent avec de plus en plus d’insistance : dans un futur pas si lointain, le vivant et l’électronique ne feront plus qu’un. L’expérience des chercheurs suédois, rapportée par la revue Science Advance, tend à démontrer qu’ils n’ont certainement pas tout à fait tort… « Nos travaux ouvrent le champ à de nouvelles technologies et de nouveaux outils basés sur la fusion de composants électroniques et organiques dans n’importe quelle plante » rapportent les auteurs de l’étude. Comment ? En trempant simplement la tige coupée d’une rose dans une solution liquide composée d’eau et d’ethylenedioxythiophene (un mélange conducteur biocompatible). 24h plus tard, les scientifiques ont remarqué que le produit était remonté d’une dizaine de centimètres dans la tige, formant un véritable circuit électronique.

Cette étrange expérience pourrait « optimiser les plantes » et leur culture en mesurant leurs besoins en temps réel et en acheminant directement le quantité précise de nutriments nécessaires. Elle pourrait aussi, à plus long terme, permettre de récupérer l’énergie produite par la photosynthèse. Enfin vous pourrez impressionner l’être aimé avec votre bouquet de roses connectées !

Ajoutez votre commentaire

*