Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Intel
Intel veut atteindre 100% d’énergie renouvelable en 2030
Tech

Intel veut atteindre 100% d’énergie renouvelable en 2030

25 Mai 2020

L’entreprise américaine veut aller encore plus loin dans son engagement écologique. Dans son rapport de responsabilité d’entreprise dévoilé le 14 mai, elle mise sur l’utilisation d’une énergie 100% renouvelable et appelle les acteurs de la tech à collaborer ensemble pour répondre aux enjeux de la crise écologique.  

L’entreprise américaine spécialisée dans la fabrication de microprocesseurs et de semi-conducteurs a partagé son rapport de responsabilité d’entreprise, jeudi 14 mai, en pleine crise sanitaire. Déjà en 2010,  l’entreprise avait investi 300 millions de dollars pour atteindre ses objectifs environnementaux. Depuis, elle a atteint 71% énergie verte, réduit de 39% ses émissions de carbone et de 38% sa consommation d’eau. 

Pour bâtir son plan 2030 et aller encore plus loin, la société s’est inspirée de l’expertise et des compétences de nombreux employés dans plusieurs départements et régions.

Ses objectifs pour 2030 : parvenir à une conception durable de solutions technologiques en réduisant ses émissions de carbone, en utilisant 100% d’énergie renouvelable, et en produisant zéro déchet en décharge.

Intel espère travailler avec les fabricants de PC qui achètent ses puces pour réduire collectivement l’empreinte carbone dans l’informatique. «  Nous savons que nos clients ont également de fortes aspirations, nous pensons donc qu’il existe de nombreuses opportunités de collaboration », a déclaré Suzanne Fallender, Director Corporate Responsibility, au site américain the Verge.

Réduction des émissions de dioxyde de carbone

Intel souhaite surtout s’attaquer à ses émissions de dioxyde de carbone pour rendre ses produits plus économes en énergie. Depuis 2010,  « les ordinateurs portables Intel sont devenus 14 fois plus économes en énergie », selon le rapport de responsabilité d’Intel.

« En 2019, les émissions indirectes d’Intel s’élevaient à peu près à la même quantité de dioxyde de carbone que plus de cinq centrales électriques au charbon produiraient en un an », selon le site américain spécialisé sur l’actualité technologique. Dans son plan 2030, Intel prévoit donc des efforts supplémentaires et souhaite réduire encore de 10%  le dioxyde de carbone généré par sa consommation d’électricité de ses usines.

Avec la crise du COVID-19, Intel est en pourparlers avec le gouvernement américain pour ouvrir de nouvelles usines aux USA. Donald Trump chercherait à relocaliser la production de semi-conducteurs et de certaines puces pour favoriser l’indépendance américaine en matière de matériel microélectronique. 

Ajoutez votre commentaire

*